Audiences RH avec la DPJJ


La CGT-PJJ est très attachée à la transparence de ses mandats, ainsi nous nous efforçons de rendre compte de toutes nos audiences avec l'administration. Vous retrouverez l'avancée de toutes nos luttes, nos victoires mais aussi les dossiers en cours  notamment sur les questions RH. 

Au regard notamment des avancées récentes obtenues sur la NBI, la CGT PJJ a demandé le 3 février dernier une audience à la directrice de la PJJ afin d’entrer en voie de négociation sur ce dossier mais aussi pour travailler plus largement la question du pouvoir d’achat. Suite aux annonces faites le 18 février par le Premier Ministre sur l’extension de la prime Ségur à l’ensemble de la filière socio-éducative, ce sujet a été intégré à l’ordre du jour.

Nous rappelons que tous ces sujets RH s’inscrivent dans une continuité revendicative depuis notre dernier congrès en 2019 qui a notamment fixé comme une de ses priorités la revalorisation des personnels de la DPJJ. Vous pouvez avoir accès au parcours de toutes nos luttes au travers nos différents comptes-rendus qui sont en ligne sur notre site www .cgtpjj.org. Cette bilatérale a été l’occasion de faire un point d’étape sur l’avancement de nos revendications en lien avec l’ordre du jour. Retrouvez notre dernier compte-rendu en date du 26 novembre 2021 et clic !

MOBILITE / DETACHEMENT / TUTORAT / COMPLEMENT INDEMNITAIRE ANNUEL (CIA) / MUTATION DANS L’INTERÊT DU SERVICE / CONTRACTUELS (Primes de précarité) /CADEC / CSE / RIFSEEP- IFSE du 93- IDF-AC-Psychologues / RUPTURE CONVENTIONNELLE / RETRAITE...

Sur la forme : Bien qu’en présentiel, nous déplorons que l’administration et les Organisations Syndicales (OS) soient dans 2 salles différentes. La CGT PJJ a demandé à ce que la réservation d’une grande salle soit dorénavant anticipée pour éviter cette configuration peu propice à la qualité des échanges...

La CGT PJJ a tenu à revenir directement avec la directrice de la PJJ sur les propos tenus à l’égard des MIE lors de son audition par la commission d’enquête parlementaire en date du 8 septembre. La DPJJ y a indiqué que la générosité de la prise en charge des mineurs étrangers isolés générait un appel d’air des flux migratoires vers la France

NBI, Revalorisation indemnitaires, Professeurs Techniques, AA, AT, ASS, Psychologues, RIFSEEP, CIA, IFSE et crise sanitaire...

CJPM, CEF de LIEVIN, SAH et possibilités de conrôle, NBI, Revalorisation des astreintes, avancement Educateur Principal, CADEC, Professeurs Techniques, RIFSEEP, CIA, IFSE et crise sanitaire. On fait le point!

Pour ceux qui ont réussi l'examen professionnel, ils seront reclassés rétroactivement dans le grade 2 (éducateur principal) au 1er février 2019. Cependant et nous le déplorons, ils ne pourront pas bénéficier de l'indemnité «promotion de grade de l'IFSE» de 50€ par mois...

Sur invitation de la centrale, la CGT PJJ a été reçue en bilatérale pour un point d’information sur les modalités d’attribution de la « prime Covid » à la PJJ. Cependant, notre organisation syndicale a profité de cette audience pour interroger deux autres sujets : Les incertitudes et les annonces sur l’annulation de la mobilité du printemps. La question des cadres éducatifs et notamment d’une mobilité des RUE à l’automne.

Rappel de nos revendications CGT-PJJ :

Que la DPJJ soit concernée par cette prime COVID dans la mesure où le décret a été publié.

Que les organisations représentatives soient consultées sur les arbitrages.

Que les versements interviennent sur les paies du mois de juin. 

La CGT PJJ a toujours milité en faveur du dégel du point d’indice, d’une revalorisation des salaires et des carrières en lieu et place de primes qui viennent aujourd’hui servir la communication du Gouvernement. Nous ne sommes pas dupes et nous le répétons, les primes visent une fois de plus à renforcer l’individualisation de la rémunération à l’instar du CIA...

Actuellement les Professeurs Techniques et les Psychologues ne perçoivent pas l'IFSE et le CIA car ces deux corps n’ont toujours pas adhéré au RIFSEEP. Un travail est en cours selon l’administration. L'administration réaffirme que ce nouveau système est plus avantageux, ce que nous ne partageons pas. En effet, certains agents perçoivent moins qu’avant l’arrivée du RIFSEEP (nouveaux collègues en CEF et QM par exemple).